‘’Après avoir couché ensemble (…) Cristiano Ronaldo m’a…’’, elle sort du silence !

 ‘’Après avoir couché ensemble (…) Cristiano Ronaldo m’a…’’, elle sort du silence !

C’est un article qui fait couler beaucoup d’encre. Le 6 septembre 2021, le tabloïd The Sun a dévoilé le témoignage inédit de Natacha Rodrigues, un mannequin portugais.

Cette dernière assure avoir passé une nuit avec le footballeur Cristiano Ronaldo, alors qu’il était déjà en couple avec Georgina Rodriguez.

Ce n’est plus un secret pour personne, la vie des footballeurs professionnels n’est pas toujours de tout repos. En effet, il n’est pas rare d’avoir à faire avec des histoires d’infidélités sorties de nulle part. Parfois, ces dernières sont avérées, d’autres, non.

Et pour cause, de nombreuses jeunes femmes, malintentionnées, n’hésitent pas à raconter dans la presse qu’elles ont couchée avec tel ou tel joueur, dans l’unique but de faire parler d’elle ou encore de recevoir une importante somme d’argent. C’est la raison pour laquelle ces informations sont toujours prises avec des pincettes.

Et aujourd’hui, c’est Cristiano Ronaldo qui fait parler de lui. Le 6 septembre dernier, le magazine The Sun dévoilait le témoignage inédit de Natacha Rodrigues, un mannequin portugais. Cette dernière affirme avoir passé la nuit avec le joueur de foot alors qu’il était déjà en couple avec Georgina Rodriguez. ‘’A 6 heures du matin, il m’a envoyé un message et tout est parti de là. C’est quand je lui ai envoyé une vidéo de moi en train de twerker en sous-vêtements qu’il a dit qu’il voulait me voir. Cristiano a toujours dit clairement qu’il aimait mon corps’’, assure-t-elle.

Mais la jeune femme ne garde pas spécialement un bon souvenir de cette histoire : ‘’J’ai été blessée par la façon dont il m’a larguée, en me bloquant sur Instagram après avoir couché ensemble (…) Cristiano m’a laissée tomber comme une m*rde et il pourrait faire la même chose à Georgina. Si Cristiano était mon petit ami, je ne pense pas que je lui ferais confiance après ce qui s’est passé entre nous’’.

PATRICK BOUYE