Kanye West choque et s’immole en direct pour son album Donda

 Kanye West choque et s’immole en direct pour son album Donda

Génie créatif ou simple oubli de médicaments contre les troubles bipolaires ? Kanye West a interloqué plus d’un fan durant la “listening party” de son tout dernier album, “Donda”, paru hier vendredi 27 août.

Kanye West s’en fout. Contre vents et marrées, il a convié DaBaby et Marilyn Manson à la listening party de son album-évènement Donda. En direct sur Apple Music, le rappeur américain a bravé toutes les controverses. Un immense pavé dans la marre au pays de la cancel culture. Rappelons-le, Marilyn Manson est le sujet d’une enquête judiciaire pour viols, agressions sexuelles et maltraitances psychiques, notamment par son ex-fiancée Rachel Wood.

De son côté, DaBaby a été déprogrammé de tous ses festivals d’été et certaines radios ont décidé de ne plus jouer ses titres, dont son feat avec Dua Lipa sur Levitating, après plusieurs commentaires homophobes de très mauvais goût. Le rappeur a même remplacé un couplet de Jay-Z sur un des titres de Donda durant la listening party, face à un public de 40 000 personnes.

Après l’apparition critiquée des deux artistes, Ye s’est immolé sur scène. Pas effrayé ni pressé de s’éteindre, Kanye West semblait porter une combinaison spéciale. Comme s’il s’autodétruisait pour laisser place à un tout nouvel être. Il y a quelques jours, il a même déposé une demande officielle de changement de nom, laissant Kanye West pour Ye, son surnom de toujours.

Cette soirée aura également été riche en évènements surprenants. D’abord, on a vu son ex-épouse Kim Kardashian apparaître en robe de mariée. On a ensuite pu apprécier le t-shirt estampillé “2024”, date de la prochaine élection présidentielle américaine. C’est désormais certain, Ye sera bel et bien encore candidat à la Maison Blanche. Au début de cette folle soirée célébrée en direct depuis Chicago, d’où Kanye est originaire, une église a été érigée sur un talus de terre.

PATRICK BOUYE