Le gouvernement de Bauchi au Nigéria lance le recensement des travailleuses de sexe

 Le gouvernement de Bauchi au Nigéria lance le recensement des travailleuses de sexe

Le gouvernement de l’État de Bauchi a lancé un recensement d’une semaine pour les professionnels de sexe opérant dans toutes les villes de l’Etat.

Une activité de recensement au profit des travailleuses de sexe a démarré depuis le mercredi 28 juillet 2021 dans l’Etat de Bauchi au Nigeria. Une opération qui vise à soutenir les professionnels du sexe afin de leur permettre de quitter la prostitution, pour s’orienter vers d’autres activités économiques.

Le porte-parole du gouvernement, le commissaire permanent du Bauchi State Hisbah, l’avocat Aminu Balarabe Isah, a affirmé que le programme a été conçu pour aider les travailleuses du sexe. ‘’Le gouvernement de l’État a décidé de leur fournir les compétences d’autonomisation et le capital d’amorçage nécessaires pour leur permettre d’abandonner l’attitude immorale de la prostitution. Certaines d’entre elles qui ne sont pas des indigènes de l’État seront réunies avec leurs parents s’ils le souhaitent. Notre gouvernement contactera les gouvernants de leurs États pour une remise appropriée des personnes touchées’’, a-t-il déclaré.

Au cours de cette opération, des formulaires sont distribués aux travailleuses du sexe pour fournir leurs informations personnelles telles que l’état d’origine et la raison pour laquelle elles se sont aventurées dans la prostitution. Elles sont également tenues d’indiquer le type de commerce ou d’occupation de leur choix. L’État parrainera également le mariage de ceux qui souhaitent se marier ou se remarier. ‘’Nous nous engageons pleinement à mettre en œuvre la charia telle que prévue dans notre code juridique, mais en tenant pleinement compte des droits humains fondamentaux de chaque citoyen’’, a indiqué le porte-parole. Il faut notamment rappeler que la prostitution n’est pas un délit au Nigeria.

PATRICK BOUYE