Le milliardaire nigérian, Aliko Dangoté retire sa plainte contre sa maîtresse américaine

 Le milliardaire nigérian, Aliko Dangoté retire sa plainte contre sa maîtresse américaine

Homme d’affaires Aliko Dangoté a retiré les charges qu’il avait engagées contre l’ancienne maîtresse Autumn Spikes devant un tribunal américain.

Vendredi 01 octobre dernier, Mme Spikes a téléchargé une série de documents judiciaires via Instagram, indiquant que le milliardaire, qui a déposé la plainte sous le pseudonyme de John Doe, a, par un avis de licenciement modifié sans préavis, a abandonné l’affaire.

Elle allègue que cette décision a été prise pour éviter de couvrir les frais juridiques. ‘’Il avait jusqu’au 30 septembre pour soumettre une deuxième plainte modifiée avec plus de preuves d’extorsion et comme cela ne s’est jamais produit en premier lieu, il a attendu la veille pour déposer un » licenciement volontaire sans préjudice’’, a déclaré Mme Spikes sur Instagram ,  » essentiellement pour éviter de payer mes factures.

Au mois de janvier dernier, Peoples Gazette a rapporté comment M. Dangoté avait intenté une action en justice pour réclamer des dommages-intérêts pour sa réputation après que ses fesses eurent été exposées sur les réseaux sociaux. 

M. Dangoté a déposé des accusations à Miami, en Floride, demandant une indemnisation de 30 000 $ dans le cadre du procès civil, où il a déposé sous le pseudonyme de John Doe. Le nom avait également un alias qui dit « DA », qui apparaissait vraisemblablement comme les initiales d’Aliko Dangoté.

Les accusations ont été portées contre Mme Spikes, qui est venue sur Instagram pour exposer le procès et menacer M. Dangoté pour avoir rendu l’affaire publique, laissant entendre que le milliardaire aurait des informations plus embarrassantes à son sujet publiées sur Internet dans le cadre de la poursuite.

Déjà, la femme a affirmé que M. Dangoté avait proposé de la payer pour son silence, car le couple était ensemble depuis neuf ans sans accord de non-divulgation pour l’empêcher de parler publiquement de l’affaire.

À l’aide d’un autre compte, Allarounda1 sur Instagram, Mme Spikes a posté une vidéo d’elle-même et de M. Dangoté sur un canapé à l’intérieur de ce qui semblait être un yacht de luxe le 1er janvier , montrant M. Dangoté partiellement recouvert d’une couverture orange tout en utilisant le téléphone.

PATRICK BOUYE